Merci Grand-Maman

Nous nous sommes retrouvés avec Pierre et Sylvain, mes deux compagnons de voyage dans la maison de campagne de ma grand-mère au sud de l’Essone. J’ai roulé vite, sans pause, je voulais être assez loin de « chez moi » le plus vite possible pour entrer de plein pied dans ma nouvelle vie.Voici une photo du vélo de ma grand mère, une bête de 1939, parfaitement fonctionnelle, symbole de son passé de résistante. Elle m’a transmis je pense son côté rebelle et son indignation.

Nous avons bien roulé à travers les abords de la bosse jusqu’aux premières côtes de la Bourgogne dans un froid raisonnable. Le hasard nous a fait passer par le village de Anus, une grande déception, tous les panneaux ont dû être volés, du coup pas de photo. Après Saulieu où nous avons été chaleureusement accueillis par la tante de Pierre, nous voici à Lyon où j’ai quelque difficulté à structurer cet article grâce aux quelques bières bues hier soir avec Hugues qui m’héberge pour cette première journée de repos.

Enfin le voyage commence bien, il nous reste encore à trouver un rythme et la chaleur du printemps.

Notre premier bivouac en photo, demain on file sur les Alpes.

Advertisements

A propos elievadrouille

Ami du velo et de la curiosité
Cet article a été publié dans France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Merci Grand-Maman

  1. Michel dit :

    Je vois que le début de ce grand voyage est satisfaisant. Je pense chaque jour au voyageur, presque un peu envieux.
    Tu écris bien en faite, mais il suffirait de ne pas boire de bière avant d’écrire pour éviter les ombres au tableau ( les fautes d’orthographe).
    Tenir compte du corps et de ses possibilités en montant les cols des Alpes. Savoir s’arrêter à temps. Ne pas dépasser ses limites même si on se sent fort.
    Bisou Papa

  2. bayernd77 dit :

    Le départ s’est bien passé et les cheveux sont enfin lâchés !! Bravo.

  3. sylvain dit :

    Vous allez plus vite qu’un tgv à réaction !
    En parlant de vélo et d’alternative au deplacement ! : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/peut-on-se-passer-de-la-voiture-individuelle-hors-des-villes_1640317_3244.html#ens_id=1642150

  4. BESSE Antoine dit :

    Merci Elie d’écrire si généreusement les moments de ton grand périple à bicyclette rejoignant l’écriture d’un Nicolas Bouvier et le souffle très personnel que tu sais trouver comme ça te viens …Je suis très content de te savoir en chemin si naturel et audacieux. Je me souviens t’avoir connu tout bébé puis plus loin comme une sorte de « parrain »non officiel mais de coeur!
    Je pense à toi d’ici en te souhaitant de trouver encore plus de joies et d’empathie pour tous les êtres rencontrés que tu racontes si bien.
    Je t’adresse toutes mes condoléances pour la perte de ta grand mère dont tu évoques sobrement, par la photo de son vélo de l’épôque, son passé de résistante . Tu es fier de retrouver en toi ses qualités! C’est le moment de se recueillir pour la laisser partir rejoindre le patrimoine des êtres aimés.Ton chagrin doit être grand surtout quand elle va manquer à l’appel.
    J’admire ton élan de voyageur, respectueux des paysages et des personnes rencontrées.
    Voilà quelques mots d’amitié et d’encouragement d’un passionné d’humanité.
    Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s