Dos au monde connu

Les Alpes sont passées presque trop vite, depuis Lyon les premières vallées industrielles ne cachent pas les massifs enneigés qui entourent Grenoble. Un bivouac très agréable à côté d’un étang de pêche entre Lyon est Grenoble, un abris de pêche rien que pour nous et un froid bien soutenu! (il est beau mon bonnet?)

On attaque le col du Lautaret sous le soleil, bien obligé de se mettre en T-shirt à 1500m d’altitude fin fevrier, je me suis régalé les yeux, sur ces route bordées de neige, faut juste supprimer ces foutues station de ski et tout les tél’-bidules qui vont avec! On se sentait en décalage total face à tous ces skieurs. Je me suis tout de même fait un nouveau copain, poilu et gentil comme moi!

Une bonne nuit en gîte à La grave dans la montée du col, faute de lieu de bivouac convenable suivi de mon premier bivouac sur la neige le lendemain, une petite heure à creuser les 60cm de poudreusse.

On passe la frontière presque sans le savoir par le col de Montgenèvre, je sais que beaucoup de fontières sont mentales et celle ci n’échappe pas à la regle pour mon cas, derrière moi, un monde connu.

50km de descente jusqu’à la banlieue de Turin où nous retrouvons Alice dans un squat militant, une bonne journée de pause avant d’attaquer la plaine du Po ennuyeuse au possible vers Milan. Allez, c’est pas si moche que ça à la tombée du jour, on regarde les Alpes depuis l’autre côté.

Advertisements

A propos elievadrouille

Ami du velo et de la curiosité
Cet article a été publié dans France, Italie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dos au monde connu

  1. arnaldo dit :

    ciao bello,
    vi aspettiamo … pedalare pedalare
    certo che avete un sacco di spirito … bonne route

  2. Aline dit :

    Bravissimo pour le col du Lautaret et le reste ! Jacadi (alias JK) : le vélo et sa remorque sont vraiment photogéniques, le vélocipédiste aussi bien sûr !. Finalement, si j’ai bien compris, c’est plus de boulot de planter sa tente que de faire le ménage dans sa chambre, mais se réveiller face aux montagnes cela doit être un vrai bonheur ! Je suis bien contente grâce à ce blog d’avoir l’occasion de saluer chaleureusement Arnaldo et Karin et leurs deux (petites) filles. Et de prendre ainsi ma première leçon d’Italien… Quand je pense que vous allez faire étape à Venise…(et Udine), les veinards !
    Aline

  3. sylvainD dit :

    La Grave… souvenirs souvenirs, mon père avait une vieille maison grange là bas il fut un temps, un peu au dessus, dans un village nommé Le Chazelet, un peu à l’écart de tout… Bonne route

  4. Jean-marc dit :

    Elie, tu es le romantique de l’équipe ! Un peu de douceur dans ce monde de brut !
    Félicitations pour les commentaires
    Que pense tu de l’anglais de Sylvain !!!
    Le papa de Sylvain dit papou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s