Histoire d’Europe

On quitte les lacs et on retrouve le soleil. La providence nous a emmenés vers l’une des plus belles routes qu’il nous a été permis de prendre jusqu’à maintenant. Un petit col à la pente forte qui glisse au sud des ses Alpes austrio-itialiennes, des Alpes que nous autres européens de l’ouest, ignorons, convaincus que les seules Alpes s’arrêtent à l’est du Mont blanc. Une petite pluie tombe avec notre sommeil ce soir là dans la montée. Au matin le bleu du ciel a repris sa place, on roule dans une carte postale, la pluie était neige au dessus de notre bivouac, un vent léger pousse les flocons suspendus aux arbres tandis que les paysages se découvrent à nous. Nous avons juste vécu cet instant, aucune photo ne méritait d’etre prise.

Part la suite en attendant Venise, ben c’est la plaine. RAS sauf deux femmes « découvertes » dans une impasse (oui, ça arrive de prendre une impasse pour une route). Ces deux femmes étaient là, devant leur maison, nous apercevant elles nous honorent d’un grand monologue bicéphale auquel on n’a rien compris mais ça avait l’air vachement sympa! Le ton était joyeux et plein d’excitation, quand on a pu enfin en placer une et expliquer d’où on venait et ou on allait se fut l’explosion! Leurs rires de suprise, leurs grands gestes, et leur plaisir de croiser une telle bande de jeunes nous a propulsés dans une image parfaite de l’Europe du sud. L’une d’elle a du repété cinq fois en donnent de grands coups de coude à son amie : « Istanbul! Istanbul! » . Et pourtant elle avait pas encore vu la petite fleur qui trônait dans le porte bidon d’Alice, sitot apercu qu’elle en tapotait la terre, inquiète que la pauvre plante manque d’eau. Cette rencontre fut brève mais je crois que nous nous somme donné du plaisir et du spectacle réciproquement par notre spontanéité a tous.

Venise à vélo faut vraiment le vouloir, le pont qui y mène est moche comme un cul de poule, tout comme la voisine de Venise, Mestre. La ville est sublime, se serait blasphémer de ne pas le dire, celui qui oserait sous entendre le contraire s’expose au chatimemt divin sur plusieurs génération! Nous y avons passé une journée très agréable à se perdre dans des multiples culs de sac, petite arcades, ponts en tout genre et places cachées par les ruelles minuscules. Les gondoles bien sur.

Cependant Venise a perdu. Elle a perdu sont statut de ville commerçante, la route de la soie n’existe plus dans cette ville, j’ai trop ressenti une ville musée, qui maintient la tête hors de l’eau (au sens propre) que par la puissance du tourisme de masse. C’est le dernier souffle d’une histoire révolue, mais à couper le souffle!

Nous voici chez Karin ma grande soeur, a Udine, une nouvelle porte s’ouvre, le monde slave

Advertisements

A propos elievadrouille

Ami du velo et de la curiosité
Cet article a été publié dans Italie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Histoire d’Europe

  1. Grand-maman dit :

    COMMENTAIRE DE GRAND-MAMAN depuis Chartres
    je suis contente et fière de mon poussinou. Il a trop grandi pour un POUSSINOU.
    Je suis fachée que ma bicyclette ne soit pas de la fête
    je t’embrasse tendrement
    grand-maman
    (PS d’Aline : c’est un grand jour : grand-maman se met à l’ordinateur ! La maîtrise du clavier et de la souris sont en cours…RV le 1er mai pour ses 94ans)

  2. prevalet dit :

    Salut Elie.

    les mots n’y pourront rien. Je m’associe pleinement à ton chagrin.
    Un grand merci pour nous permettre de voyager avec toi. Tes reportages sont supers.
    Bonne route, et reste prudent.

    Christian ( eurovelo gex) l’ancêtre au cheveux blancs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s