Douceur des Hommes

Je suis une longue vallee descendante avec vent dans le dos vers
l’Iran. Je file à toute allure dans ce Kurdistan au paysages sublimes.
Tantôt grand plateau, tantot rivière encaissée dans les gorges, très
peu d’arbres, seulement quelques village d’éleveurs  sur des centaines de km.


Une petite halte dans un resto de camionneurs, je demande de l’eau à la jeune fille qui me lance des clins d’oeil intimidants. C’est qu’elle
n’est même pas voilée par dessus le marché! Son grand frère m’offre le
thé en plus de la bénédiction d’Allah.

J’ai pu croiser entre autres, un vieillard sur un âne, téléphone dernier cri à la main ou encore un père et ses trois filles sur le même cheval, les jours feriés on garde le troupeau en famille.


Le matin je me fais payer le petit-dèj par un ami de Gurkan qui
passait dans le coin pour ses vacances, le midi c’est l’épicier ou je
vais acheter mes cigarettes qui partage son repas et enfin ce soir
comme c’est dimanche, à peine ai-je été apercu par ces fous du pique nique  que je me retrouve avec un énorme sandwich, un demi litre de coca, des fruits et bien sur du thé. Je tiens ici a reprendre à mon compte la citation de Sylvain “En Turquie pas besoin de demander, ni même d’attendre.”


J’ai trouvé les Kurdes très doux voir tendres, beaucoup ont crompris
que la sensibilité est une force.

Dogubazayate, juste avant l’Iran, le mont Ararat a été mon compagon toute la journée. Je dors dans une station service à côté du veilleur de nuit. Il y a bieu eu Mahmoud l’electricien qui m’aborde de cette facon :  » Je voudrais d’aider », dit-il, « Mohammed est le dernier des prophètes, il tient directement la parole de Dieu, cette parole n’a pas été réécrite par des hommes comme la bible. Tu est un gars bien, ne te ferme pas la porte du paradis. » Mais la démarche était sincère et honnête je crois, la religion l’a sorti de l’alcoolisme, il se sent terriblement redevable envers son Dieu. La générosite s’exprime desormais en lui sur un plan spirituel.


Dix km de camions patientent à la frontière, c’est que la route de la
soie c’est légèrement modernisée. Ici je peu enfin la visualiser, les
routiers, beaucoup de turcs, vont parfois jusqu’aux portes de la chine,
les caravanserails sont devenus stations services.
Côté Iranien et jusqu’à Tabriz la majorité de la population parle
turc, il y a trois variantes de turc qui s’expriment, le turc de
Turquie, le turc d’Azerbadjan et le turc “local”. Conséquence, je
comprends plus rien à la langue, je suis pas non plus aidé par
l’ecriture persane des panneau d’indications. Mais les Iraniens on un
véritable plaisir à aider les etrangers ou simplement avoir une petite
discussion. Quand nous ne pouvons nous comprendre du fait de la langue, en toute simplicite partageons un thé ou fumons une cigarette.

Voilà seulement quelque jours que je suis en Iran, je remarque déjà le gouffre sans fond entre la doctrine folle du gouvernement et les aspirations de la population. Les règles strictes sont contournées en permanence, trois jeunes qui vendent des pastèques sur le bord de la route versent la bière dans une théière, à la couleur on si tromperait. Dans le pire des cas on n’aime pas le président, bien souvent on le déteste.Dans les cyber cafés il suffit de demander une petite manip pour contourner le filtre qui bloque 80 pourcent de l’internet. Lesiraniens sont un peu tristes de l’image qui est véhiculée de leur pays
au-delà des frontières.
Je pense que leur grande gentillesse est une leur plus grande richesse. Comme Milad et Ali qui m’hébergent à Tabriz. J’en reparlerai prochainement je dois encore apprivoiser ce pays, au gré des connections internet super lentes il y aura des nouvelles sur ce blog!

Advertisements

A propos elievadrouille

Ami du velo et de la curiosité
Cet article a été publié dans Iran, Turquie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Douceur des Hommes

  1. valerian dit :

    Hello Elie !
    Comment vas-tu ? Hé hé sacrés paysages ! Je vois que tu continues à bien entretenir ton blog c’est cool, on peut te suivre dans tes aventure.
    Tout à l’aire de bien se passer ! Allez biz et attention à toi ! N’oublie pas de gouter aux bières locales de chaque endroit !
    valere

  2. Nico dit :

    Belle aventure…Je suis rêveur de faire la même chose.
    Profiter, voyager, gouter, écouter et rouler !
    Vivre …

  3. Clément dit :

    Salut Elie, c’est Clément (un ancien géographe de Tours). Je viens de voir ton blog pour la première fois et je dois dire que je suis sur le cul. Comme le dit le commentateur au-dessus, ça donne trop envie partir aussi.
    En tout cas, désormais, je vais suivre ton périple avec grande attention.
    Je te souhaite plein de courage, et à bientôt

  4. zwierzinski dit :

    Bonjour nous sommes sans nouvelles de toi depuis bien longtemps j’espere que tout va bien et que tu n’as pas de soucis.Je souhaite vivement voir de nouvelles photos et de nouveaux commentaires.Bien à toi et très bonne continuation .

  5. Aline dit :

    J’ai eu de bonnes nouvelles d’Elie ! Ne vous en faites pas, il va nous écrire un bel article mais après
    avoir franchi la frontière … Il est à Yasd, au coeur de l’Iran, dans l’une des plus anciennes et plus belles
    villes du monde. Il est toujours merveilleusement accueilli par les Iraniens.
    Je suis fière de lui !
    Aline (sa maman)

  6. Jean-marc dit :

    Bonjour Elie
    Nous sommes contents d’avoir de bonnes nouvelles de ta maman.
    Nous savons que tu restes en contact avec Sylvain et Pierre
    Nous avons « skypé » avec lui longuement ce dimanche. C’est plus facile de communiquer en ouzbekistan qu’en iran
    Bonne route
    Jean_marc(Papa de sylvain)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s