Winter is going

47297223492_024ff8eb08.jpg

C’est la fin de l’hiver, ça ne veut pas dire que l’hiver est fini. Si les arbres bourgeonnent et si les première fleurs apparaissent en plaine, les sommets des montagnes que l’on aperçoit par temps clair s’accrochent encore solidement à leurs parures blanches.

32408084717_311a47fa82_n.jpg

Je file droit dessus, il me reste deux mois dans le pays, pas assez pour ces considérations climatiques accessoires. Je franchis une dernière fois les Aples néo-zélandaises par le col d’Arthur pass. Les chutes de neiges m’évitent de justesse sur la route et la balade vers « Avalanche pic » s’effectue sous un ciel bleu immaculé, les pieds dans un bon mètre de neige. Les nuits sous tente sont un peu fraîches, -5° est une température où il est satisfaisant de garder ses chaussettes en toutes circonstances.

33474066788_1da4e8b3a7_n.jpg

Sur la route qui me ramène vers l’île du nord le parc national d’Abdel Tasman et ses très belles plages habituellement saturées de touriste est désert. C’est ici que je vois mes derniers wekas. Les wekas sont des sacrés farceurs. D’apparence très inoffensive, cet oiseau qui ne vole presque pas, un peu plus petit qu’une poule a failli chiper la place du kiwi en tant qu’emblème national. Et cela n’aurait pas été, loin s’en faut, l’unique larcin du piaf. Pas timide pour un sou, et bien que très rigolo, le weka peut s’avérer être un enquiquineur de première catégorie pour les campeurs. Le moindre objet laissé sans surveillance une poignée de seconde sera immédiatement subtilisé sans vergogne par le weka le plus proche. La nourriture, bien sûr les intéresse, mais pas seulement, couverts, vêtements, piquets de tente, lampe de poche ou même passeport sont tout autant sujets à ces exactions aviaires.

47297285162_5a5ce80201_z.jpg

47297286982_dd73dcfc51_n.jpg  33474074668_a5a5a8be1c_n.jpg

40384754763_83b29cec58.jpg

L’île du nord que j’avais traversée la tête dans le guidon en arrivant dans le pays a encore de trop nombreux lieux à explorer. C’est notamment l’île des volcans. Le volcan Taranaki trône au milieu d’une large plaine agricole. Seul relief dans un rayon de 100km, la silhouette imposante de ce cône parfait de 2500m est visible à des centaines de km de distance quand le temps le permet. Lieu sacré pour les Maoris, le volcan est aujourd’hui considéré juridiquement comme une personne morale. Cela permet à Taranaki, par l’intermédiaire des clans maoris locaux, de mener en son nom des actions en justice pour se préserver de toute une variété de menaces environnementales. Bon, la montagne se défendait déjà bien elle-même. En randonnant autour de la bête, les sentiers encore enneigés et verglacés toujours très escarpés m’ont procuré quelques palpitations inopinées qui ont fini par me ramener à une altitude plus raisonnable pour la saison et mon équipement.

32408073037_22036f19de_n.jpg

300 km à l’est le parc national du Tongario abrite trois volcans toujours actifs (la dernière éruption date de 1977) On y profite d’une des plus belles randonnées du pays. L’une des plus fréquentées aussi mais miraculeusement à cette période de l’année j’étais seul. La neige bien qu’étant en train de fondre masque presque trop les couleurs rouge orangé des roches et les bleus azur et turquoise des lacs encore en partie gelés. En traversant les lieux parcourus par les coulées de lave les plus récentes le paysage offre un curieux air de désert au milieu de ce pays verdoyant.

31617434797_436dff9081.jpg

40384720383_b9d21330ec.jpg

Ma toute dernière exploration Néo-zélandaise sera pour le Northland. Cette longue péninsule au nord d’Auckland aura été une agréable surprise. J’ai beaucoup aimé emprunter la plage de 90 miles beach qui a marée basse fait office de route sur plus de 70km. Pour quitter cette plage il faut s’engager directement dans le lit sablonneux d’un ruisseau qui serpente entre d’énormes dunes de sable blanc. Sur l’autre rive de la péninsule j’ai découvert sans m’y attendre le lieu ou le « Rainbow Warrior » repose désormais. Le navire de Greenpeace qui entreprenait des actions de protestation contre les essais nucléaires réalisés par la France en Polynésie à été coulé dans le port d’Auckland par des agents des services secrets français envoyés sur ordre du gouvernement de Laurent Fabius et François Mitterrand en 1985. Une action honteuse, indigne et inexcusable qui en plus de provoquer la mort d’un homme présent sur le bateau déclencha une colère inédite des autorités Néo-zélandaises qui vécurent là l’unique attaque de type militaire sur leur territoire. Aujourd’hui encore certain Néo-zélandais ne manque pas une occasion de nous le rappeler. Le scandale politico-diplomatico-judiciaire qui suivit fut l’objet de grandes tentatives d’étouffement de l’état français. Etat qui finalement reconnut bien plus tard sa responsabilité en indemnisant notamment Greenpeace d’un chèque de plus de 8 millions de dollars. L’épave du Rainbow Warrior à été remorquée et définitivement coulée au fond de cette très jolie baie dominée par un gros promontoire en haut duquel un mémorial très poétique à été construit. Un grand arc dans le ciel, sans couleurs, mais solide comme la roche.

46435006205_b541302066.jpg

47349927121_8a890e4ddb.jpg

47297223132_e8aa40f58d.jpg

32408012107_728acfb885.jpg

C’est sur cette note que s’achève mon année en Nouvelle Zélande, un pays qui m’aura fait osciller en permanence entre émerveillement et désillusions et c’est tant mieux. Le voyage c’est aussi sortir des ses rêves pour plonger dans la réalité du monde.

46626857934_3360a7209b.jpg

Publicités

A propos elievadrouille

Ami du velo et de la curiosité
Cet article a été publié dans Nouvelle Zélande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s